X
Identifiant Mot de passe
  Administrer le blog Créer un Blog ToutApprendre Test de langues
LA CHANTEUSE KABYLE YASMINA
Monday 06 June 2011, a 10:45
Vidéo de Yasmina dans l'émission Aha Lil
 



Tuesday 15 June 2010, a 10:38
Interview de Yasmina pour la sortie de son nouvel album
 

Vingt et un ans après la sortie de sa première cassette Lqadi, Yasmina est devenue la chanteuse kabyle la plus populaire et la plus prolifique. Ce n'est pas un fruit du hasard si elle s'impose ainsi sur la scène artistique kabyle qui connaît un vide criant dans le domaine de la chanson féminine. Yasmina est la digne héritière de H'nifa et Nouara. Rencontrée la veille de la tenue de son spectacle à Tizi Ouzou, elle s'est livrée à notre journal en toute spontanéité et sincérité.

L'Expression: Vous êtes la seule chanteuse kabyle qui écrit elle-même ses poèmes et compose aussi ses musiques. Comment parvenez-vous à faire ce travail immense tout en sachant que vous ne maîtrisez pas les instruments de musique?
Yasmina: Ce que j'écris dans mes poèmes, c'est ma propre vie, ce sont mes souffrances et mes douleurs. Mes musiques viennent en même temps que mes textes. Je les fredonne et le musicien Moh Tahir avec qui je travaille les met sur les instruments. Il enrichit aussi mes poèmes avec des idées et des mots qu'il juge adéquats. Au niveau du studio, le musicien Madjid Halit participe aux arrangements afin de parvenir à un produit bien peaufiné. Avant cela, j'ai travaillé avec d'autres musiciens comme Denis Labouré qui a collaboré avec Matoub Lounès ainsi que le musicien Hicham.

Vos chansons sont trop tristes, pourquoi tant de pessimisme?
Ce n'est pas du pessimisme, c'est de la réalité. Par exemple, dans mon nouvel album, il y a deux chansons sur la mort. Moh Tahir m'a dit que c'est trop pour un même album. Je lui ai répondu que c'était la réalité qui impose ces deux chansons. Nous avons perdu un artiste: Rahim et nous avons aussi perdu un ami. Ces deux chansons sont nées spontanément. Elles sont venues tout droit du coeur.

Bien que vos chansons soient mélancoliques, votre public éprouve du plaisir à vous écouter, comment expliquez-vous ce phénomène?
J'ai constaté que plus mes fans m'écoutent, plus ils en redemandent. Mes chansons sont de l'oxygène pour eux. Elles leur apprennent, non pas à fuir la réalité, mais à l'affronter. Dans ces chansons, il y a une part de souvenirs, mais il y a aussi de l'avenir.

Nous avons constaté que dans vos chansons, il n'y a pas de place pour l'espoir. Ne risquez-vous pas de décourager les jeunes qui vous écoutent avec passion?
En ce qui me concerne, j'ai perdu l'espoir sur beaucoup de choses de la vie. C'est une réalité et comme je l'ai dit, je ne fais que dépeindre la réalité, la mienne. J'ai peur de l'avenir, car le passé ne m'a pas laissé de quoi entretenir l'espoir.

Dans vos chansons, vous accablez l'homme sans le ménager. Pour vous, l'homme est la source de la souffrance et de la douleur de la femme?
D'abord, je dois préciser que je ne généralise pas quand je parle des hommes dans ma poésie. J'insiste sur le fait que je n'évoque que mes propres expériences. Et il se trouve que me concernant, je tombe toujours sur des hommes exécrables.

Comment expliquez-vous le fait que vos chansons touchent les personnes de toutes les générations, des adolescents jusqu'aux vieux?
J'ai perdu ma mère quand j'avais trois ans. J'ai été élevée par ma grand-mère. A vingt ans, j'ai divorcé avec deux enfants dans les bras dont un est handicapé. Ma vie est faite d'afflictions et de déceptions. C'est tout cela et tant d'autres choses que mes fans retrouvent dans mes chansons. Je pense que cela répond à votre question.

Votre réussite dans la chanson n'est pas un fruit du hasard. Dès votre enfance, la chanson coulait dans vos veines, n'est-ce pas?
Dès l'âge de sept ans, je ne quittais pas mon poste-cassette. J'écoutais les chansons de Athmani, Lounès Matoub, Hamidouche, Farid Ferragui, Zohra, Kheloui Lounès, Hacène Abassi et H'nifa. J'écrivais tous les textes de ces artistes sur un cahier et j'apprenais les chansons par coeur. Quand il y avait une fête au village, j'étais le «le chef d'orchestre».

Et en 1987, vous êtes partie en France après votre divorce...
Oui. A Paris, j'avais rencontré plusieurs artistes dont Akli Yahiatène, Allaoua Bahlouli, Arezki Moussaoui, Youcef Abdjaoui, Lounès Matoub, Hamidouche, Farid Ferragui. Un jour, Youcef Abdjaoui m'a donné l'occasion de chanter lors d'une soirée. Je me rappelle avoir interprété Asaru de Malika Domrane et Ruh dayen de Farid Ferragui. Ma voix a été vite remarquée et Allaoua Bahlouli m'a proposé de m'aider pour préparer mon premier album lqadi. Ce dernier est sorti en 1989.

Vous attendiez-vous à un tel succès?
Je m'y attendais un peu car dans ma tête, je ne pouvais pas vivre sans la chanson. Mais avant tout, mon objectif était juste de conjurer mon malheur.

Pourquoi avoir attendu dix ans pour rendre hommage à Matoub Lounès en écrivant deux chansons sur lui?
Après son assassinat, il y a eu tellement de chansons à sa mémoire que je pensais qu'il n'y avait pas de place pour la mienne. La chanson Sih ayizriw, je l'ai faite juste après son assassinat en juin 1998. Il était impossible de ne pas faire une chanson sur Matoub. C'est en 2008 que j'ai jugé qu'il était temps de parler de nouveau de Matoub afin de le faire revenir à la scène, à ma manière.

Pourquoi avoir choisi spécialement la musique de Ayen Ayen?
C'est parce que, en me la faisant écouter pour la première fois, Matoub m'avait expliqué que c'était sa chanson préférée dans cet album. Je me souviens qu'en me faisant écouter son dernier album avant sa sortie, il avait avancé la casette spécialement pour me faire écouter la chanson Ayen Ayen.

Dans votre dernier album, vous avez inclu une chanson de dix minutes à la mémoire de l'artiste Rahim. Vous avez été très touchée par sa disparition subite...
Je suis rentrée en Algérie le 12 février. Le lendemain, j'apprends que Rahim venait de mourir. C'est une douleur terrible que j'ai ressentie. L'essentiel est que Rahim reste vivant dans nos coeurs.

Dans votre nouvel album, vous chantez pour la première fois en arabe. Pourquoi cette nouveauté?
L'idée m'est venue suite à mon passage à une émission de l'Entv. Moh Tahir a écrit un texte sur l'exil, inspiré de Noudjoum Elil de Cheikh El Hasnaoui. La chanson dont vous parlez s'intitule Fekouli kyoudi. Elle parle de l'Algérie, de la fraternité, et de la nostalgie lorsqu'on vit loin de son pays natal.

Quel est votre meilleur souvenir depuis vos débuts dans la chanson?
Incontestablement, mon meilleur souvenir est le Zénith de Paris en 2007. Le spectacle s'est très bien déroulé. Il restera gravé dans ma mémoire. J'ai senti un bonheur inouï ce jour-là.

L'Expression
Aomar MOHELLEBI

Monday 14 June 2010, a 11:40
Gala de Yasmina à la Maison de la culture Mouloud- Mammeri
 

14 Juin 2010

Yasmina a enclenché son spectacle avec la chanson Yemma hnini dans laquelle elle revient sur la douleur de la famille de Rahim, de ses amis et de tous les artistes suite à la disparition subite de cet artiste qui nous a quittés prématurément.

La chanteuse kabyle Yasmina a animé, dans l'après-midi de samedi dernier, un spectacle inoubliable. Dès les premières heures de la matinée, les fans de Yasmina ont commencé à affluer à la grande salle de la maison de la culture Mouloud-Mammeri. C'était prévisible qu'il y est autant de monde puisque Yasmina a programmé son spectacle quelques jours seulement après la sortie de son nouvel album Yemma hnini qu'elle a dédié à la mémoire du chanteur kabyle Rahim, décédé le 13 février dernier.
Le spectacle de Yasmina, du moins dans sa première partie, a été caractérisé par l'émotion et le recueillement. Yasmina a enclenché son spectacle avec la chanson Yemma hnini dans laquelle elle revient sur la douleur de la famille de Rahim, de ses amis et de tous les artistes suite à la disparition subite de cet artiste qui nous a quittés prématurément. Dans la salle, il y avait la mère de Rahim qui a été très touchée par le soutien exprimée par Yasmina dans ces durs moments de la vie. D'ailleurs, quand Yasmina a terminé l'interprétation de cette première chanson, la mère de Rahim est montée sur scène et a été accueillie chaleureusement dans les bras de l'artiste de Tirmitine. Yasmina a dédié sa deuxième chanson à Matoub Lounès, assassiné au courant du mois de juin 1997. Avant d'entamer cette chanson, Yasmina a indiqué qu'elle a choisi le mois de juin pour effectuer sa tournée parce qu'elle voudrait faire de ces spectacles des moments de recueillement à la mémoire des hommes qui nous ont quittés pendant ce mois. Elle a cité ainsi Matoub Lounès, Meziane Mehenni, Tahar Djaout et d'autres. La salle s'est enflammée sous les applaudissements et les youyous quand Yasmina a entamé la chanson en hommage à Matoub, dont la musique n'est autre que celle de l'album posthume du Rebelle Ayen Ayen. Yasmina a poursuivi son gala dans une ambiance bon enfant. Des fillettes revêtues de robes kabyles, montaient sur scène pour embrasser Yasmina et pour prendre des photos avec elle. Yasmina, très sensible, tout en continuant de chanter, caressait tendrement les petites filles et les serrait dans ses bras. Quand Yasmina a commencé à interpréter ses chansons d'amour, la salle est devenue plus calme.
Dans plusieurs chansons inscrites au programme de ce gala mémorable, Yasmina revient sur ses déceptions sentimentales, sur la trahison de certains hommes qui ne voient en la femme qu'un objet de plaisir, des chansons sur la solitude de la femme devant l'adversité, sur la femme divorcée dans une société qui condamne et juge, etc. Durant la deuxième partie de son spectacle, Yasmina a choisi de détendre un peu l'atmosphère et terminer plutôt avec une note d'espoir. C'est ainsi qu'elle a enchaîné avec un dizaine de chansons rythmées ayant donné l'occasion aux jeunes filles et aux jeunes garçons de s'adonner à la danse pendant plus d'une demi-heure. Yasmina, très contente de retrouver son public, a animé une séance de vente dédicace de son dernier CD, à l'intérieur de la loge. Des centaines de ses fans ont pu avoir une dédicace et prendre des photos souvenirs avec leur idole.
Rappelons qu'avec ses quatorze produits, dont le premier remonte à 1989, Yasmina est actuellement la chanteuse la plus populaire en Kabylie. Grâce à des chansons autobiographiques et mélancoliques ainsi qu'à sa voix au timbre triste, elle a pu toucher un maximum de fans.

Par : Lounes Bougaci - www.lemidi-dz.com

Sunday 06 June 2010, a 13:39
Sortie du nouvel album de Yasmina : Yemma Hnini
 

 

La chanteuse Yasmina continue sa quête d'exorcisme des maux de la vie avec sa voix triste et ses mots simples et prégnants. Son nouvel album, sorti aux éditions «Thiliwa» est composé de dix chansons. Profondément marquée par la disparition subite du chanteur Rahim qui nous a quittés il y a trois mois, d'une mort subite, Yasmina a repris l'une de ses compositions musicales connues pour en faire un hommage digne de ce nom.
La chanson est intitulée «Yemma hnini» (tendre mère). Elle est d'une durée de dix minutes. Yasmina y décrit avec force détails le vide laissé par Rahim tant au sein de la famille artistique que dans sa propre famille. Il s'agit d'une chanson pleine d'émotion que le mélomane écoutera non sans avoir une pieuse pensée à Rahim, un artiste qui avait une belle voix et chantait l'amour sous toutes ses formes.
Pour rappel, la chanson la plus célèbre de Rahim, à savoir «Iya adaminigh», il l'avait chantée en duo avec Yasmina. A sa sortie en 1996, cette chanson avait fait un tabac à l'époque dans toutes les localités de la Kabylie. Quatorze années plus tard, la mort a emporté Rahim. Cette disparition a laissé un vide dans le milieu artistique. Comme d'habitude, Yasmina continue à chanter sur l'amour et la confiance trahis.
Dans la chanson «D awal kan» (Que des mots), Yasmina vilipende les hommes qui font usage des belles paroles pour gagner la confiance d'une femme et puis après, se montrer sous son vrai visage. La femme se retrouve alors seule avec les remords et la douleur. Ce titre rappelle une célèbre chanson de Dalida, «Paroles et paroles». Ce sont deux chansons qui montrent que quelle que soit la société, souvent les problèmes sentimentaux et autres problèmes de la vie sociale peuvent avoir des ressemblances frappantes. Il faut rappeler que Yasmina ne fait pas que chanter mais elle raconte ses propres douleurs et ses propres peines et autres déceptions.
D'ailleurs, l'une de ses nouvelles chansons s'intitule «Déception» ou tayri ughilif. Un amour qui fait souffrir mérite-t-il d'être vécu? s'interroge Yasmina qui est la chanteuse kabyle la plus prolifique puisqu'elle produit un album chaque année. Dans ce texte, Yasmina se demande pourquoi sa chance ne la met que devant des hommes hypocrites qui, au départ, paraissent comme des anges puis, peu à peu, se montrent sous leur visage.
Yasmina a consacré aussi une autre chanson à la liberté de la femme. La chanteuse de Tirmitine rappelle dans quelles conditions les femmes de sa génération avaient été élevées et parle des défis qui se présentent à la femme d'aujourd'hui, en citant quelques noms de femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie. La nouveauté de cet album est la chanson «Fekkuli kyudi».
Pour la première fois depuis le début de sa carrière, Yasmina a composé et chanté une chanson en langue arabe. Il s'agit d'un texte sur l'exil et la douleur de vivre loin de sa terre natale. Afin de faire la promotion de son nouvel album, Yasmina sera à la grande salle de spectacle de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri, samedi prochain, à 14 heures, pour animer un gala.

 

Aomar MOHELLEBI

www.lexpressiondz.com/

Tuesday 25 May 2010, a 17:03
Nouvel album de Yasmina : Yemma Hnini
 

Friday 10 April 2009, a 15:55
Yasmina à Montréal le 18 avril 2009
 

Wednesday 25 February 2009, a 13:40
Nouvel album de Yasmina - Hommage à Matoub
 

La chanteuse Yasmina persiste et signe: la douleur donne un sens à la vie.

 

Son nouvel album, composé de onze chansons, sorti aux éditions Dyla Music (une nouvelle boîte appartenant à la star de la chanson kabyle, Mohamed Allaoua), fait un tabac dans la région. Les fans de Yasmina se comptent par milliers et Nacer, l'un des disquaires les mieux situés dans la ville de Tizi Ouzou, confie qu'à chaque fois qu'elle édite un nouvel album, c'est la ruée sur son magasin.
Dans ce nouveau produit, Yasmina a décidé courageusement, de rendre un hommage très particulier au plus grand chanteur kabyle de tous les temps: Lounès Matoub. Disparu physiquement le 25 juin 1998, Matoub hante tous les coins et les recoins de la Kabylie. Sa mort n'en est pas vraiment une puisqu'il est omniprésent dans les esprits et les coeurs. En traversant les rues, on ne peut pas ne pas entendre sa voix résonner comme s'il était toujours là, plus vivant que jamais. Onze ans après le lâche assassinat l'ayant ciblé, la Kabylie n'arrive pas à faire le deuil du Rebelle. C'est le message que tente de transmettre Yasmina à travers deux belles chansons, pleines d'émotion et de tristesse. La première est intitulée: Tajmilt i Lwenas (évocation). Dans cette chanson, Yasmina revient comme si cela datait d'hier, sur le jour de l'assassinat, l'ambiance qui avait régné en Kabylie durant ce maudit jour et durant les journées lui ayant succédé. Yasmina raconte les larmes de Tizi Ouzou, le chagrin de Béjaïa et l'affluence record vers Taourirt Moussa, un certain dimanche caniculaire où tous les hommes libres sont venus dire adieu à celui qui a emporté une grande partie de leurs rêves dans son linceul.
Yasmina a su reconstituer, avec des images extrêmement poétiques et sincères, cet épisode des plus amers de l'histoire récente de l'Algérie, car la mort de Matoub signifie l'assassinat de tous les rêves et les espoirs qu'il incarnait pour la concrétisation d'une Algérie meilleure et d'une démocratie majeure, comme il le chantait dans son album «Regard sur l'histoire d'un pays damné», sorti en 1991. Mais le défi réussi par Yasmina est la reprise d'une chanson de Matoub «Ayen Ayen». Après avoir obtenu l'autorisation de la famille du Rebelle, Yasmina propose ainsi une deuxième chanson sur le maître, dans laquelle elle fait preuve d'un courage exceptionnel puisque dans ce deuxième tube, elle va jusqu'à dénoncer ceux qui tentent d'enfouir la vérité sur les auteurs et les commanditaires du crime ayant ciblé Matoub. Yasmina chante: «Si tout le monde s'unissait, la vérité finirait par éclater.» Yasmina a pu reconstituer la chanson de Matoub avec sa voix féminine et sa sincérité intégrale dans le chant. Avec cet hommage que l'on peut qualifier de téméraire, Yasmina a prouvé que les femmes peuvent souvent faire ce dont beaucoup d'hommes sont incapables. Elle a démontré que le courage n'est pas l'apanage du sexe masculin.
Dans les neuf autres chansons, Yasmina continue de chanter les amours perdus, la jeunesse passée et non vécue, l'amour qui meurt et puis finit par renaître de ses cendres...Yasmina poursuit son introspection de son subconscient et retrouve les peines de ses vingt ans là où d'autres n'ont que des rêves, celles d'une femme mariée contre son gré, souvent pour une poignée de dinars. Elle se remémore, avec de beaux vers, ses enfants qu'elle a élevés dans la douleur et la solitude. Elle consacre un titre à l'hypocrisie où elle met en garde contre les masques que peut porter l'être humain quand il a un but à atteindre. Elle avertit qu'il ne faudrait pas faire confiance à celui qui te jette des fleurs lorsque tu es en face de lui car une fois le dos tourné, il ne rate aucune occasion pour te pourfendre. Les titres des chansons de l'album de Yasmina suffisent pour illustrer leur teneur: Espérances, Epouvantail, L'accident, Egarement, Retrouvailles, Fausse amitié, L'aîné, Images, Rencontre, Evocation et Le crime.

 

Aomar MOHELLEBI

Source : www.lexpressiondz.com

Wednesday 25 February 2009, a 13:31
Nouvel album de Yasmina - Sortie en 2009 - Extrait n°3
 



Wednesday 25 February 2009, a 13:29
Nouvel album de Yasmina - Sortie en 2009 - Extrait n°2
 



Wednesday 25 February 2009, a 13:27
Nouvel album de Yasmina - Sortie en 2009 - Extrait n°1
 

 



Tuesday 04 November 2008, a 13:17
Participation de Yasmina au Forum Culturel Berbere de Vierzon
 

samedi 8 novembre 2008 à 20h30
ville:  Vierzon
lieu: Théâtre Mac-Nab
37 Av de la république - 18100 VIERZON
 

Réservation : réseau Francebillet et réseau Tickenet
(FNAC, Carrefour, Virgin, Auchan, ....)

Sunday 27 July 2008, a 15:39
Clip El Hif (extrait du DVD La révoltée)
 



Sunday 27 July 2008, a 15:36
Hommage de Yasmina à Matoub (extrait du DVD la Révoltée)
 



Sunday 27 July 2008, a 15:30
Clip Ezziniyi Leswar (extrait du DVD Best of)
 



Sunday 27 July 2008, a 15:25
Chanson Iyagh adaminigh (Rahim en duo avec Yasmina)
 

 

 



Sunday 27 July 2008, a 15:20
Chanson : Zwadg de Nacer Sid Aich en duo avec Yasmina
 

 

Très ancienne chanson de Nacer Sid Aich en duo avec Yasmina. Magnifique chanson ! ! !



Wednesday 26 March 2008, a 14:13
Ecouter le dernier album de Yasmina Rwah Truh
 

 

 

Sur ce site internet, vous pourrez écouter le dernier album de yasmina.

 

http://www.dzmusique.com/Album-Rwah-Truh.php#

 

Wednesday 26 March 2008, a 12:10
Clip Agharbal (album Hemleghk en 2007)
 



Wednesday 26 March 2008, a 12:03
Clip Arac G Drar (album Tighri sortie en 2007)
 



Wednesday 26 March 2008, a 12:00
Sortie Nouvel Album Yasmina - "Rwah Truh" le 8 mars 2008
 

 

Sortie d'un nouvel album Rwah Truh, arrangements Magid Halid



Thursday 27 December 2007, a 21:25
Clip Mur aeacey yidek
 



Saturday 15 December 2007, a 23:57
Concert Yasmina à Lyon le 12 janvier 2008
 

Saturday 15 December 2007, a 23:51
Clip Awal n'arwah- Album Adhrouhagh
 



Sunday 04 November 2007, a 11:46
Clip Thamaghra O ghiles - DVD Best Of
 

 



Tuesday 25 September 2007, a 20:53
Gala Yasmina le 14 octobre 2007 à l'espace Reuilly
 

 

Friday 21 September 2007, a 09:26
Extrait du Clip Adhrouhagh - Album Adhrouhagh 2004
 

 



Thursday 30 August 2007, a 09:48
Clip chanson ourthwehed massahagh - Album 1992
 

 



Wednesday 01 August 2007, a 19:57
Akhedjegh asmekthi (album ger wul d laeqel 2005)
 

 



Wednesday 27 June 2007, a 15:25
Concert Yasmina le 30 juin 2007
 

 

Sunday 10 June 2007, a 14:53
Extrait de la chanson Emawlen - Album Hemleghk
 

 



Sunday 20 May 2007, a 21:24
Extrait du passage de Yasmina au Zenith le 8 janvier 2006
 

C'etait la 1ère fois que Yasmina chantait au Zenith.

 

Extrait de la chanson : "Ay Uliw"

De l'album "Akhedjegh Asmekthé" sortie en 2005



Sunday 29 April 2007, a 14:05
Extrait du Clip "Ourzhigh"
 

 

Clip extrait du DVD de Yasmina : Best of sortie en 2005

 

 



Présentation
Blog d'une fane, dédié aux fans de la chanteuse kabyle Yasmina.

Envoyer un mail à l'auteur
publicité
commentaire(s)
Présentation de la chanteuse Yasmina ma reine Yasmina (10/08/2013 03:01)

Bonjour!! j'esp...

Présentation de la chanteuse Yasmina tinino (10/08/2013 02:07)

Bonjour!j'espèr...

Présentation de la chanteuse Yasmina JE TAIME YASMINA (15/12/2012 12:36)

DONC JE MAPPELLE FAR...

Vidéo de Yasmina dans l'émission Aha Lil naima (22/10/2012 12:19)

YASMINA pour moi si ...

Clip de la chanson "Ighugillen" sandra (08/08/2012 03:43)

bon jour je m’appell...

Présentation de la chanteuse Yasmina sandra (04/08/2012 02:28)

azul felak Youssef m...

Gala de Yasmina à la Maison de la culture Mouloud- Mammeri sandra (13/07/2012 17:01)

azul felam Yasmina, ...

Présentation de la chanteuse Yasmina youcef (09/04/2012 12:18)

vous avez un grand s...

Clip de la chanson "Ighugillen" saaa (07/04/2012 18:09)

azul je m appel sami...

Présentation de la chanteuse Yasmina hello verybody (06/04/2012 18:38)

jazul fellawen et un...

Newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter de ce blog renseignez votre adresse mail :


Articles précédents
Liste des articles
calendrier
«juin 2011»
LunMarMerJeuVenSamDim
01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30
archives
2011-06 (1)
2010-06 (3)
2010-05 (1)
2009-04 (1)
2009-02 (4)
2008-11 (1)
2008-07 (5)
2008-03 (4)
2007-12 (3)
2007-11 (1)
2007-09 (2)
2007-08 (2)
2007-06 (2)
2007-05 (1)
2007-04 (9)
Mes blogs Mongenie préférés
100 % Kabyle
D'autres blogs sur monGenie
0N SE FAIT LA VIE PLUS BELLE -
Liberté Egalité Fraternité
READYTOPLAY
SOLIBLOG
ON VIT UNE EPOQUE FORMIDABLE !
Visites depuis

Le début du mois : 544

Le mois dernier : 1014

L'ouverture du blog : 82725


** ** © Learnorama - conditions générales - développé par Learnorama - Contact